Nord-Kivu : 5 policiers tués, 3 Jeeps de la Police incendiées et 8 armes récupérées par la population dans des heurts à Butembo

0
Photo : Jeep de la PNC incendiée.

Le climat était tendu tout l’avant-midi du vendredi 12 Août 2022 en ville de Butembo au nord de la province du Nord-Kivu.

En cause, un groupe des jeunes manifestants se sont accrochés aux services de sécurité de la ville qui, la veille avaient interdit leurs manifestations.

Selon les informations à notre possession, c’est depuis la nuit du jeudi 11 août 2022 que la tension est montée d’un cran pour protester et exprimer leur mécontentement contre les propos du porte-parole des opérations Sokola I au Grand Nord-Kivu. Propos qui stipulaient que « Butembo est une ville qui regorge des milices », lorsqu’il s’adressait à la presse au sujet de l’attaque de la prison centrale de Butembo, Kakwangara, il y’a deux jours et dans laquelle 800 détenus ont fuit leurs sièges carcéraux.

Dans une dépêche d’éclairage sur cette situation, le Capitaine Antony Mwalushay, porte-parole des opérations Sokola 1 Grand Nord qui est incriminé, a déploré ce pareil comportement de la jeunesse. Il a par ailleurs indiqué que « la situation reste toujours tendue », et que les « FARDC ont réussi quand-même à récupérer la situation.» Cette situation sanglante se solde sur un bilan provisoire qui « fait état de 5 éléments de la PNC tués, 3 Jeeps de la PNC incendiées et 8 armes récupérées par la population. »

Cependant, le capitaine Anthony Mwalushay les jeunes à ne pas mal interprété les communications de l’armée mais aussi à « conjuguer étroitement les efforts » avec cette dernière pour arriver à une paix durable.

Notons que suite à cette situation, le trafic sur le tronçon Beni-Butembo a été à l’arrêt pendant une bonne partie de la journée avant de redevenir normale en début de soirée du vendredi.

Victoire Muliwavyo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici