Ituri : la psychose règne encore à Bwanga après la mort de 2 chinois par la milice CODECO

0
Photo d’illustration. Certains sujets chinois lors d’une prise en otage de la milice CODECO. © Photo de tiers

Dans une incursion faite la matinée du mercredi 11 Août 2022 à la localité minière de Bwanga, les miliciens CODECO ont assassiné deux sujets chinois et plusieurs autres ont été kidnappés.

Selon la société civile de la place, la situation sécuritaire reste incertaine jusqu’à ce vendredi 12 Août 2022. Ce qui a provoqué un déplacement massif de la population civile vers des entités voisines dans le secteur de Banyali Kilo, en territoire de Djugu.

Sur certains comptes des responsables de cette milice sur les réseaux sociaux, on peut apercevoir la photo de quelques sujets chinois kidnappés. Une façon pour ce groupe armé de « revendiquer » de cette attaque. Pour l’instant, il est difficile de savoir ce que compte faire cette milice après cet acte de tuerie et kidnapping.

Dans sa sortie médiatique, le porte-parole des opérations militaires dans la contrée, précise que les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont pu libérer 2 sujets chinois pris en otage après une offensive contre ces miliciens. Le lieutenant Jules Ngongo rassure aussi que la situation sécuritaire est redevenue calme et sous contrôle des FARDC.

L’attaque sur la communauté chinoise est très récurrente dans les zones minières de Djugu, où elle œuvre soit dans la légalité ou l’illégalité. Travailler dans ces zones minières sous occupation des miliciens soulève plusieurs interrogations de l’opinion iturienne.

Signalons que le dernier cas de tuerie de chinois en Ituri, remonte en Novembre 2021 où 4 chinois avaient perdu la vie dans une attaque attribuée à la même milice.

Sharif Bithum Ali

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici