Nord-Kivu : La Grève des Enseignants des écoles primaires publiques radicalisée à Goma

0

Elle était encore légère mais elle vient d’être radicalisée.

Ainsi en ont décidé les enseignants du Nord-Kivu réunis au sein du Syndicat National des Écoles Primaires Publiques (SYNEEPP) ce lundi 9 mai 2022.

Ils ont décidé de passer à cette vitesse de croisière au cours d’une Assemblée générale d’évaluation tenue à l’école primaire Osso Kato, dans la ville de Goma. Ces derniers disent maintenir ce mouvement de grève, vu qu’aucune réponse n’a été apportée à leurs revendications par le Gouvernement.

« Imaginez vous quelqu’un comme un NU qui n’a jamais touché aucun franc depuis la rentrée de l’année scolaire, il était en train d’attendre le payement au mois d’avril parce qu’on nous disait que le moi d’avril c’est un mois porte bonheur pour l’enseignant de l’école primaire, chose qui n’a pas été faite malheureusement. Alors les difficultés que traversent les enseignants de l’école Primaire sont énormes parce qu’il n’arrive même plus à scolariser ses enfants et à l’école maternelle, primaire et même secondaire. Donc nous disons que d’abord les enfants restent à la maison, le sort des élèves, que le gouvernement puisse trouver une solution pour que ces enfants là, ce sont les nôtres, arrivent à commencer les cours« , a déclaré Sylvain Kikyo, Président du Syndicat des Enseignants des écoles primaires publiques SYNEEPP

Pour rappel, Le payement des enseignants Nouvelles Unités, la majoration des salaires des enseignants jugés payés et une retraite responsable pour les vieux de carrière sont entre autres revendications de ces chevaliers de la craie du Nord-Kivu.

Victoire Muliwavyo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici