Santé : Journée internationale de l’infirmière, une journée qui se célèbre en méditation pour celles des zones sous contrôle du M23

0

Le monde entier célèbre, ce 12 Mai, la journée internationale de l’infirmière, journée dans laquelle les infirmières et infirmiers du monde entier fêtent la naissance d’une grande figure du métier, Florence Nightingale, celle qui a posé les bases de la profession infirmière grâce à ses contributions nombreuses. Cette femme britannique a bien décrit le rôle de l’infirmière ainsi que les besoins individuels du patient. Une femme reconnue comme pionnière des soins infirmiers modernes.

En République Démocratique du Congo, cette journée se célèbre partout sur l’étendue du territoire national. Mais dans les zones où l’activisme des groupes armés bat record, cette journée se passe dans une médiation non habituelle. En territoire de Rutshuru par exemple, partie contrôlée en grande majorité par les rebelles du M23, celle-ci se commémore sans aucune activité officielle de suite du manque d’accès aux structures pour certains cadres de la santé.

Pour Innocent Gashamba, président territorial de l’Ordre National des Infirmiers du Congo, ONIC en sigle, section de Rutshuru, cette journée ne va pas porter la couleur habituelle de suite de la situation que traversent les infirmières et infirmiers de ce territoire. Il affirme que tout juste après le contrôle de cette partie du pays par la rébellion du mouvement du M23, presque toutes les structures sanitaires dans cette contrée ne fonctionnent pas comme il se doit, car tous les officiels dans le domaine de santé ont quitté la zone de peur d’être surpris désagréablement par les éléments de ce mouvement rebelle.

« Vous êtes sans ignorer que tout juste après la reconquête de cette partie du pays par le M23, toutes zones de santé que compte le territoire de Rutshuru ont du mal à fonctionner comme il se doit. Nous avons les zones de santé comme Rwanguba, Binza, Kibirizi et Bambo pour ne citer que celles-là, où l’accès et le travail des infirmiers ne sont pas faciles comme on peut le croire« , dit Innocent Gashamba.

Celui-ci déplore, par ailleurs, l’absence de la prise en charge des professionnels de santé dans ces zones précitées, qui risquent de leurs vies pour l’unique raison, « soigner les malades » malgré toutes les difficultés qu’il y a autour. Il précise que ceux-ci ne reçoivent pas la prime de risque, alors que selon lui, se sont eux qui devraient en principe en bénéficier de la part du gouvernement congolais.

Pour cette année, le thème choisi est: « l’infirmière, notre futur ». À Goma, cette journée se célèbre avec la prestation du serment des nouveaux infirmiers dans la salle de la croix rouge, en présence de plusieurs autorités tant sanitaires que politiques en province.

Florentin Nkurunziza

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici