Le cancer du sein et du col de l’utérus en RDC : Etat de lieu et stratégie de prévention

0

Le cancer du sein et du col de l’utérus est une réalité en RDC, les chiffres ont prouvé cela. Mais c’est parmi les maladies les moins connues et qui attirent moins l’attention au sein de l’opinion publique congolaise. Pour changer la donne, « Dynamique pour la Santé de la Femme » a organisé à Goma ce mardi 4 octobre 2022 un atelier de présentation de la situation.
La lutte contre le cancer du col de l’utérus et du sein est un problème de santé publique du niveau mondiale et aussi congolais.
« À l’échelle mondiale, le cancer du col de l’utérus est le quatrième cancer le plus fréquent chez les femmes, avec environ 604 000 nouveaux cas en 2020. Sur les quelque 342 000 décès dus au cancer du col de l’utérus en 2020, environ 90 % surviennent dans les pays à revenu faible comme la RDC » indique Dr Elisabeth Mushika, oratrice de cette activité.

Selon l’exposé du Docteur, une femme sur 12 aura tendance à avoir le cancer du sein dans sa vie. Toutes les femmes en âge de procréé ou sexuellement active sont déjà exposé au Papilloma Virus humain et si l’examen n’est pas fait à temps, le risque est grand car les lésions que laissent Papilloma Virus mettent à se développent et c’est très dangereux.
Une menace que confirme Dr Cathy, médecin gynécologue et obstétricienne en ville de Goma et une des participantes. « Les malades nous viennent avec déjà tous les signes cliniques, c’est difficile d’intervenir en ces moments-là. C’est vraiment tard et des tels séances doivent se multiplier pour un travail de prévention avec le diagnostic avant le temps », indique-t-elle.
« Il est très impératif de commencer à se protéger en faisant le diagnostic au moins dans la vie. Car le stade avancé de ces cancers coute très cher et les plateaux technique de nos hôpitaux, localement, ne sont pas en mesure de la tâche »insiste Dr Elisabeth Mushika.
Pour pallier à ce problème, la « Dynamique pour la Santé de la Femme » une organisation qui s’intéresse à la santé de la femme a créé une clinique pour les examens de deux formes de cancer les plus dévastatrice en RDC.
Dr Pascalline Kyota est la responsable et initiatrice de la clinique. Pour elle, elles ont « initié la clinique médicale CEDC qui est une clinique qui offre les programmes de dépistage du cancer du col de l’utérus et des seins. Nous offrons la possibilité de traitement des lésions précancéreuses, les conseils, les examens cliniques, le dépistage pour le cancer du sein et les orientations pour une prise en charge en cas de confirmation du cancer. C’est une initiative féminine parce qu’il faut que la femme se prenne en charge » estime-t-elle.


Toutes les parties prenantes à ces assises se sont accordées sur la nécessité d’un soutien à la clinique pour une prise en charge des examens à moindre coût et une sensibilisation au sein de la communauté pour des diagnostics avant le temps.

Akilimali Saleh Chomachoma

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici