Goma : Les Forces socio-politiques dans la rue contre l’agression du M23 soutenu par le Rwanda et l’Ouganda

0
Des manifestants dans la rue de Goma

Pour dénoncer le soutien du Rwanda au mouvement terroriste du M23 qui menace l’intégrité territoriale de la République Démocratique du Congo dans sa partie orientale, la coordination urbaine de la société civile forces vives de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, a appelé à une marche de soutien ce mercredi 15 juin 2022.

En effet, cette manifestation qui est partie au niveau de l’entrée de l’avenue Présidentielle avec comme point de chute, le rond-point Rutshuru en passant par le gouvernorat de province, s’inscrit également dans le cadre de soutenir les vaillants FARDC, qui sont aux fronts contre les terroristes du M23 et leurs alliés rwandais et ougandais.

Depuis 7h30, plusieurs acteurs de la société civile, les militants des partis politiques et plusieurs autres couches de la société ont débuté la marche au rond-point entrée président. Ils sont une centaine en direction de musée de Goma, siège des institutions provinciales sous l’encadrement d’une centaine de policiers qui ont été déployés par l’autorité urbaine quant à ce.

Dans leur mémorandum déposé au gouvernorat de province, les manifestants ont dit « non » à toute négociation avec le Rwanda qui appuie militairement le mouvement terroriste du M23. Un groupe rebelle qui a intensifié des attaques contre l’armée congolaise depuis le 19 mai dernier dans les territoires de Rutshuru et de Nyiragongo, près de Goma.

« Nous ne voulons pas de cette diplomatie à double couteau. Nous ne voulons pas faire de dialogue avec le Rwanda et l’Ouganda. Nous demandons au président de la République d’arrêter sans délai, la coopération avec l’armée ougandaise », a déclaré Marion Nghavo, président de la société civile de Goma lors de la lecture du mémorandum.

Notons que cette marche intervient alors que les combats viennent de reprendre ce mardi entre les FARDC et les M23 dans la cité de Bunagana en territoire de Rutshuru où l’on signale une progression de l’armée congolaise.

Plusieurs sources renseignent même que l’armée congolaise qui a réussi à déloger les rebelles du M23 de la zone entre Tchengerero et Bunagana et même la localité de Premidis occupée par les M23 est désormais contrôlée par les FARDC depuis le mardi 14 juin.

Victoire Muliwavyo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici