RDC/EPST: Tony Mwaba confronte l’IGF et Jules Alingete

0

Suite à l’incident survenu à son cabinet de travail, où les agents de l’Inspection de Finance ont saboté ses installations lors d’une mission de contrôle qui leur avait été confiée par la hiérarchie, le chef de l’EPST prend la parole. Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, Tony Mwaba remet en question la manière dont les agents de cette instance chargée de surveiller le trésor public ont procédé.

Face à cette situation, le chef de l’EPST estime que l’IGF ne remplit pas son devoir envers la nation congolaise, mais plutôt qu’elle s’attaque aux institutions et individus qui n’ont rien à se reprocher. Déterminé à aller jusqu’au bout de son combat contre le travail de l’IGF, le professeur Tony Mwaba pointe du doigt Jules Alingete, son supérieur. « Il a reçu la mission de ternir mon image au profit de son ami, pour qui il prépare vulgairement le terrain afin de me remplacer en utilisant les services de l’IGF en ce moment », a-t-il indiqué.

« Jules Alingete s’est sérieusement enrichi et dispose des moyens pour financer des médias et des réseaux sociaux activés avec de fausses versions ou informations afin de ternir mon image par des enquêtes sélectives et improductives », martèle Tony Mwaba.

Pour le ministre de l’EPST, l’IGF et son chef constituent une véritable industrie du mensonge et de la désinformation, n’inspirant pas confiance aux citoyens congolais dans leurs enquêtes financières. Il affirme que depuis l’arrivée de Jules Alingete à la tête de cette institution, ses missions ont été détournées au profit de son réseau et pour des règlements de comptes.

Tony Mwaba rappelle que le chef de l’IGF n’est pas au-dessus de la loi et qu’il compte engager des poursuites pour cet acte commis par ses agents dans son cabinet. L’Inspection de Finance a gagné en notoriété sous le règne du président Tshisekedi, dévoilant pour la première fois des centaines d’agents touchant illégalement de l’argent de l’État comme salaire.

Florentin Nkurunziza

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici