Arrivée de Tshisekedi à Goma : Les jeunes Banyamulenge parlent à cœur ouvert

0

Le président de la République Démocratique du Congo, également candidat à sa propre succession pour les élections du 20 décembre prochain, Félix-Antoine Tshisekedi, a débarqué à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, ce dimanche 10 décembre 2023, entamant ainsi sa campagne électorale.

Malgré une pluie battante qui s’est abattue sur la ville, des milliers de citoyens congolais sont restés en attente depuis toute la journée. Parmi eux, des jeunes s’identifiant comme membres de la communauté Tutsi congolaise, certains préférant utiliser le terme « Banyamulenge » sur leurs banderoles.

Interrogés sur leur soutien au président Tshisekedi pour les prochaines élections, ces jeunes ont exprimé leur admiration pour les efforts déployés par le candidat numéro 20 au cours des cinq dernières années, en particulier dans la recherche de la paix à travers le pays. « Nous sommes ici pour soutenir le président Tshisekedi dans sa vision de restaurer la paix dans la partie Est de la République Démocratique du Congo. Notre région de Minembwe a été le théâtre de conflits tribalo-ethniques depuis des décennies, mais avec Tshisekedi, nous ressentons le vent du changement souffler », a déclaré Freddy Bidesa Fiston, président des étudiants Banyamulenge dans la province du Nord-Kivu.

En coulisses, madame IYAMUREMYE Justine, une jeune étudiante membre de la communauté Tutsi du territoire de Masisi, portant une banderole souhaitant la bienvenue au président Tshisekedi au Nord-Kivu, a exprimé le désir de voir Félix-Antoine Tshisekedi poursuivre son combat contre l’agression rwandaise en RDC. « Aujourd’hui, Tshisekedi affirme clairement qu’il ne lutte pas contre la communauté Tutsi, mais plutôt contre le régime de Paul Kagame, président du Rwanda. Le fait que Paul Kagame soit Tutsi nous embroche tous indirectement dans les erreurs qu’il commet, et je pense qu’avec le combat que mène Tshisekedi, cela cessera. Nous voulons vivre en paix avec d’autres communautés, et cela peut cesser une fois que Paul Kagame n’enverra plus ses hommes pour déstabiliser l’Est du Congo. Je soutiens personnellement Tshisekedi, car c’est un président qui prône l’unité nationale et veut faire respecter la RDC sur le plan international », a déclaré cette jeune fille de 22 ans.

Elle a également adressé un message aux membres de la communauté Tutsi du Rwanda. « Je leur demande de braver la peur et de se lever contre Monsieur Kagame qui pense qu’il est le maître de la terre. Si Kagame venait à mourir aujourd’hui, je pense que les Rwandais paieraient le prix de ses actions pendant des années. Il est temps qu’ils réfléchissent à leur avenir, sans croire que leur destin est entre les mains de Kagame », a-t-elle conclu d’un ton déterminé.

Lors de son discours à Goma, le président Tshisekedi a appelé les Congolais à lui donner la chance de poursuivre sa lutte contre « les incursions de Paul Kagame en République Démocratique du Congo », une lutte qui, selon lui, permettra aux Congolais de vivre en paix et de développer leur patrie.

Laurence Muhira

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici