Retrait de la force de l’EAC: En fin les troupes Ougandaises et Burundaises se désengagent

0

Depuis plus d’une semaine, les troupes de la force régionale de l’EAC se retirent du sol congolais suite au refus de la République Démocratique du Congo de renouveler leur mandat jugé inutile. Après le départ de plus de 300 militaires de la force kényane du territoire congolais, et celui des Sud-Soudanais (250), vient celui du Burundi et de l’Ouganda, deux contingents ayant fait objet de plusieurs débats suite à leur présence en RDC.

Si d’un côté les troupes Burundaises qui étaient déployées dans le territoire de Masisi étaient saluées non seulement par les habitants mais aussi par le gouvernement congolais pour à leur comportement intolérant face aux rebelles du M23 soutenus par le Rwanda, de l’autre côté c’étaient les troupes Ougandaises déployées dans une partie du territoire de Rutshuru, qui étaient mal vues par la République, les accusant de collaborer avec les rebelles du M23, qu’elles étaient pourtant sensées contraindre à se conformer aux décisions des chefs d’États de la région.

Les deux forces des pays membres de la communauté Est-Africaine, ont aussi entamé leur retrait depuis le weekend dernier. Selon une communication publiée sur le réseau-X (compte officiel) de l’East African Community, plus de 900 soldats du contingent Burundais ont quitté la RDC en passant par l’aéroport international de Goma pour certains, et d’autres en utilisant la voie routière dimanche 10 décembre 2023.

Par ailleurs, les habitants en territoire de Rutshuru, constatent un retrait faible des éléments du contingent Ougandais. Ces sources révèlent qu’au-delà des véhicules qui évacuent les matériels de cette force, les militaires de l’UPDF restent encore visibles à Mabenga, Nyongera et Bunagana, des lieux où ils étaient déployés: « À part une cargaison des matériels contenus dans au-moins 10 camions rentrés le samedi, trois chars d’assaut et deux camions rentrés aujourd’hui, les militaires de l’UPDF sont visibles partout où ils étaient déployés, notamment ici à Bunagana », a fait savoir un habitant de la cité frontalière de Bunagana.

Récemment, certains médias internationaux avaient annoncé que les militaires Ougandais et Burundais resteraient sur le sol congolais suite aux accords bilatéraux entre leurs pays respectifs et la RDC, mais le commandement de l’EAC et surtout la réunion des chefs des états majors tenue le jeudi 07 décembre dernier, en a décidée autrement. En plus de décider du départ de toutes les forces, cette même assise avait révélé que le tout dernier soldat de L’EACRF-DRC quittera le sol congolais le 07 janvier de l’an prochain.

Florentin Nkurunziza

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici