Nord-Kivu : Des manifestations anti Monusco resurgissent suite à la persistance de l’insécurité

0

Plus d’une âne après des manifestations anti- Monusco menées sur toute l’étendue de la province du Nord-Kivu, une nouvelle manifestation contre cette mission Onusienne s’est vécue ce vendredi 22 juillet 2022 en ville de Goma.

Elle a été menée par plusieurs dizaines des femmes leaders de Goma réunies au sein des différentes organisations féminines.

Parti du rond-point signers, cette marche a eu comme point de chute le quartier Général de la Mission de Nations unies pour la stabilisation du Congo, détachement de Goma.

Par cette action, ces femmes disent dénoncer la complicité de la communauté internationale dans tout ce qui se passe à Beni avec les terroristes de l’ADF, et à Rutshuru avec la prise de Bunagana par les rebelles du M23 appuyés par le Rwanda, depuis plus d’un mois maintenant.

Pour ces femmes du Nord-Kivu, il inacceptable plus de 20 ans après, qu’une grande mission de l’ONU déployée en RDC et dont l’effectif important se retrouve à l’est, ne soit à mesure de contribuer au retablissement de la paix.

« Ça fait plus de 20 ans que la MONUSCO est ici mais elle n’arrive toujours pas à nous sécuriser comme c’est bien établi dans son mandat. Dernièrement, elle a déclaré qu’elle était incapable de combattre le M23 puisqu’il détenait des armes sophistiquées que les siennes. N’est-ce pas un aveu d’échec ? Elle a même nié la présence des militaires rwandais sur le sol congolais alors que toutes les preuves le démontrent clairement. Pourquoi cette complicité dans la guerre à l’est ? Voilà pourquoi, nous exigeons son départ », a dit Me Nelly Lumbulumbu, coordonnatrice de Sauti ya Mama Mukongomani, l’une des associations féminines de la ville de Goma.

Il sied de signaler qu’une autre manifestation anti-monusco est projetée lundi prochain 25 juillet à Goma même, cette dernière étant à l’initiative des mouvements citoyens parmi lesquels la Véranda Mutsanga et la Génération Positive, qui appellent tous les Gomatraciens à se mobiliser comme un seul homme pour sa réussite. Ces derniers disent aussi se ranger derrière l’appel de l’actuel président du sénat le Professeur Bahati lukwebo qui, lors de sa récente tournée au Nord et Sud-Kivu il y’a une semaine, a dénoncé tout haut l’incompétence de la Monusco à restaurer la Paix dans l’Est de la RDC malgré un budget conséquent et plus de 20 ans en RDC pour cette fin.

Victoire Muliwavyo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici