Nord-Kivu : La ville de Goma coupée du reste de la province

0

Depuis le samedi 3 janvier 2024, le trafic routier est interrompu sur la route nationale numéro 2 entre la ville de Goma et certaines entités du Nord-Kivu, y compris celles de la province voisine du Sud-Kivu. Cette coupure survient seulement deux jours après la prise de la localité de Shasha par les rebelles du M23, située le long de la route nationale numéro 2 Goma-Bukavu.

Des sources sur place à Shasha indiquent qu’après la chute de cette localité, les rebelles du M23 ont érigé une barrière au centre du groupement Mupfuni Shanga, entraînant le déplacement des habitants vers des zones réputées plus calmes.

Avant la coupure du trafic entre Goma et Shasha, la ville était déjà isolée du reste de la province en raison d’une mesure gouvernementale interdisant la circulation des personnes et des véhicules dans cette ville et la partie nord de la province. Cette mesure s’explique par l’occupation de certaines localités des territoires de Nyiragongo, Rutshuru et Masisi par les éléments du M23/RDF.

Actuellement, avec l’isolement de la ville de Goma en raison de la progression du M23, les habitants paient le prix fort. Ils vivent une vie difficile, accueillant les déplacés de guerre de leurs régions d’origine.

« Il est vraiment difficile pour moi avec l’arrivée de membres de ma famille de Shasha fuyant les affrontements du M23 et des FARDC. Ils sont tous chez moi, et je ne comprends pas vraiment. La vie devient catastrophique à Goma car la plupart des produits que nous consommons proviennent des zones touchées par les affrontements, que ce soit dans le Masisi, Nyiragongo, Rutshuru, et une partie du Sud-Kivu. Le gouvernement congolais doit trouver une solution urgente », déclare un habitant du quartier Mugunga à l’ouest de la ville de Goma.

La société civile locale de Shasha, actuellement déplacée vers Sake à plus de 27 kilomètres, signale deux morts du côté de la population civile, victimes des éléments du M23.

À noter que les affrontements entre les forces armées de la République Démocratique du Congo, appuyées par les jeunes patriotes résistants wazalendo, et les rebelles du M23 ont continué ce dimanche 4 février dans les collines surplombant la localité de Shasha, avec pour objectif de déloger le M23.

Anselme Syangoma

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici