Guerre du M23 : Kinshasa impuissante, Shasha coupé du monde

0

Le village de Shasha est complètement tombé aux mains du M23 le samedi 03 février 2024, créant une détérioration humanitaire et sécuritaire sur le littoral du lac Kivu. Cette avancée a contraint de nombreux habitants, dont Zakayo Kajibwami, à fuir vers des destinations incertaines, exacerbant la situation déjà précaire.

Cette progression des rebelles du M23 sur le village de Shasha a empiré davantage la situation aussi bien humanitaire que sécuritaire sur le littoral du lac Kivu jusqu’à réduire la manœuvre militaire dans la région pour se relancer dans la mesure où cette situation perdurerait.

Interrogé sur la route pendant sa fuite des zones de combat, Zakayo Kajibwami, un habitant de Shasha, n’a pas caché sa panique. « Je fuis parce que la situation continue à s’empirer et que je ne pouvais pas rester entre les rebelles qui se battent contre les FARDC pour n’être pas tué par les bombes », dit-il.

Comme lui, plusieurs milliers de personnes ont fui leur habitation. Ils ne savent pas plus où aller mais ne doivent pas rester dans la zone des combats. « Je suis en train de fuir, mais je ne sais pas où je vais. Je me dirige vers Sake en attendant que la situation se rétablisse afin que je rentre chez moi », ajoute Zakayo.

Les populations de Shasha et Kirotshe se sont déplacées dirigées certaines vers Minova dans la province du Sud-Kivu et d’autres à Sake, la dernière citée avant d’atteindre la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Cette situation qui se passe sous l’œil impuissant de Kinshasa laisse perplexe plusieurs acteurs sociopolitiques qui estiment que Kinshasa prend avec légèreté cette guerre d’agression.

Pour cet acteur qui s’est exprimé sous anonymat, « il est inadmissible de voir la manière dont est gérée la question du M23, chaque jour on observe le remplacement des chefs d’unités, des commandants des opérations, mais rien, aucun résultat sur le terrain. Les rebelles se sont construits depuis le retrait de L’EAC-RF jusqu’à récupérer les anciens espaces abandonnés. Les rebelles ont pris Kitshanga, nous avons dénoncé et interpellé l’autorité, les rebelles ont pris Karuba, jusqu’à ce samedi, les rebelles viennent de prendre le village de Shasha et couper la route Goma-Bukavu, c’est dommage. »

Il faut préciser que jusqu’à ce matin du dimanche 04 Février, les FARDC et les Jeunes Résistants Patriotes qui contrôlent entièrement Kirotshe et des collines stratégiques surplombent Shasha ont quadrillé le dit village pour tenter de se relancer afin de contrôler Shasha et rouvrir entièrement l’axe routier Goma-Bukavu.

Le village de Shasha se trouve dans le groupement de Mufunyi Shanga dans la localité de Kituva à 8km de la cité de Sake porte de la ville de Goma.

Anicet Kimonyo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici