RDC-EACRF: Le Secrétaire général de la force régionale des États d’Afrique de l’Est qualifie les propos du président Tshisekedi d’ injustes

1

Après avoir été très critiquée de leur inaction face aux rebelles du M23 par le président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi, la force de l’East African Community réagit par le truchement de son secrétaire général, Peter Mathuki. Pour lui, les critiques du président Rd.Congolais ne sont pas justifiées.

Peter Mathuki pense que la situation dans l’est de la République démocratique du Congo n’est pas à voir de la manière dont le président Félix Tshisekedi l’a fait. Pour ce Diplomate Kenyan, il est précoce d’évaluer cette force alors qu’elle n’a pas encore fait un temps aussi raisonnable sur le sol congolais. Il reconnaît de même que les résultats aboutis en ce jour restent insignifiants par rapport à ceux attendus.

« Dire que la force régionale ne fait rien, en si peu de temps, ce n’est pas juste« , a déclaré Peter Mathuki.
Il estime que s’il faut entrer en détails, « les violents affrontements entre les FARDC et les rebelles du M23 ont cessé, les rebelles sont en train de se retirer », et que la suite sera bonne. Une façon de solliciter indirectement encore plus de temps, pour peut-être mettre en jeu d’autres mécanismes qui pourraient aboutir aux bons résultats.

Kinshasa ne jure que pour la matérialisation remarquable du mandat de cette force, et qu’à défaut de cela, une évaluation sera faite d’ici le mois de juin prochain, et des décisions pourraient être prises en guise de son remerciement, avait révélé le président congolais à Gaborone, capitale du Botswana, mardi 09 Mai dernier, en conférence de presse de son visite de travail.

La question de sécurité en RDC en général et dans sa partie orientale en particulier, continue à faire impliquer plusieurs acteurs pour toujours essayer de trouver des solutions palliatives, mais les résultats semblent d’être loin à vivre. Récemment l’Union Africaine(UA )a approuvée l’idée d’organiser un sommet quadripartite réunissant les chefs d’États de la SADEC, EAC, CEEAC et la CIRGL, pour mettre en place une coordination des opérations de rétablissement de la paix dans l’Est de la RDC. Information qu’a affirmé à son tour, le ministre congolais des affaires étrangères, Christophe Lutundula.

Florentin Nkurunziza

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici