Alerte sécuritaire de ce mercredi 30 Novembre 2022

1

Depuis que les affrontements entre les forces armées de la République Démocratique du Congo et les rebelles du M23 se sont rapprochés de la ville de Goma, le taux de criminalité urbaine a considérablement haussé dans la capitale du Nord-Kivu où au moins une personne est tuée tous les deux jours.
La nuit d’hier mardi 29 à ce mercredi 30 Novembre 2022, un présumé voleur a été brûlé vif au quartier Katoy dans la commune de Karisimbi. Les jeunes de l’entité communément appelée « Chez Roxy » ont mis la main sur cet homme qui tenterait de forcer la porte d’une maison de commerce, le pauvre qui jusque là n’est pas identifié a été tabassé avant qu’il soit brûlé vif.
Cette pratique devient de plus en plus populaire à Goma où en début de semaine trois autres corps des présumés bandits étaient retrouvés brûlés par les habitants des quartiers Ndosho et Kyeshero.

Dans le territoire de Rutshuru, les habitants de Kishishe une localité du groupement de Bambo ont alerté sur l’assassinat de 15 civils par les rebelles du M23 hier mardi, ces derniers seraient entrain de se venger des énormes pertes leurs infligées par les groupes d’autodéfense de ce groupement qui les empêchent de progresser vers d’autres coins de Rutshuru.
Le parc national de Virunga aurait également été transformé en pâturage dans toutes les entités occupées par les rebelles du M23 ; les habitants de Rutshuru affirment qu’après avoir payé toutes les taxes sur l’élevage instaurées par ces envahisseurs, une autorisation à faire paître ses vaches dans le parc est accordée aux éleveurs, la fameuse autorisation va jusqu’à fermer l’oeil quand les bêtes de celui qui se serait déjà acquitté de toutes les obligations parviennent à ravager les cultures dans des champs des autres.

A Butembo ville commerciale du Nord-Kivu, la société civile de la commune de Vulamba salue l’arrestation d’un homme assimilé à un élément des FARDC, qui aurait violé trois femmes hier mardi 29 Novembre à Kanjanja, cellule Vuliki au quartier Matembe. Cette structure citoyenne dit espérer que la justice sera appliquée pour que cet homme soit condamné.
Et ce matin du mercredi du mercredi, des détonations d’armes lourdes entendues dans les environs de Kainama et Tchabi en territoire de Beni, sont consécutives au pillonage exécuté par l’aviation et l’artillerie des Forces de la coalition FARDC-UPDF, précise l’armée Congolaise qui appelle la population de la zone à ne pas paniquer.

La Rédaction

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici