Nord-Kivu : Insécurité et fiscalité alarmante, les opérateurs économiques en grève à Beni, Amka Congo soutient

0

Les activités socio-économiques, sont suspendues depuis mardi 11 octobre 2022 en ville de Beni, (Nord-Kivu).

Cette situation est consécutive au déclenchement d’un mouvement de grève par la synergie de 15 corporations d’opérateurs économiques, à travers lequel elle dénonce le silence du président de la République face à la situation économique précaire dans la région depuis aujourd’hui 8 ans d’une part, et de l’autre, la multiplicité des taxes couplée au recouvrement forcé des taxes et impôts par les autorités de l’État de siège.

Ce mouvement de grève est salué par le collectif Amka Congo qui fustige ce comportement.

“ Nous sommes de leur côté, parce que nous avons l’impression que le gouvernement de l’Etat de siège a ignoré ses missions qui étaient bien-sûr concentrées sur la paix, la tranquillité, la sécurité”, a expliqué Franck Vithuku.

Amka Congo exige aux autorités de l’État de siège de focaliser leur attention sur la situation sécuritaire de la province, que sur la maximisation des recettes.

“ Il y a Bunagana qui est pris par les rebelles, il y a nos champs qui sont occupés nous n’avons pas paix, nous avons l’insécurité totale, comment vous pensez que nous pouvons payer les taxes avec cette difficulté ; le gouvernement de l’État de siège doit nous remettre la paix ”, a recommandé Franck Vithuku militant de ce regroupement des mouvements citoyens et groupes de pression.

Ainsi face à cette situation Franck Vithuku, encourage ces opérateurs économiques de maintenir leur mouvement de grève, une occasion de mettre pression sur les autorités, qui disent militer pour le retour de la paix.

Cette grève va durer 7 jours. Seules les boutiques pharmacies sont autorisées d’ouvrir à partir de 15 heures.

Azarias Mokonzi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici