Guerre du M23: Situation tendue dans la cité de Sake ce mercredi

0

La situation sécuritaire est tendue ce mercredi 07 février autour de la cité stratégique de Sake à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de la ville de Goma, à l’est de la République Démocratique du Congo, où un déplacement massif des populations civiles est signalé.

Nos sources dans la zone renseignent qu’au moment où le front de Shasha reste calme, les rebelles du M23 viennent d’attaquer les positions de la coalition FARDC-Wazalendo sur les collines de Mahele, Jérusalem, Katabiro à moins de 7 km de Sake. Une situation qui aggrave la situation et provoque l’évaluation de cette cité de ses habitants qui craignent les dégâts collatéraux qui peuvent surgir à tout moment.

Par ailleurs, la population doit garder son calme car, ces mêmes sources précisent que malgré les quelques bombes et balles qui sont entrain de tomber au niveau des antennes, une colline surplombant la cité de Sake, ce n’est qu’un mode opératoire des rebelles pour terroriser la population. Prêts à tout, les militaires FARDC restent mobilisés pour repousser la menace, ajoutent-elles.

Ce matin, une deuxième bombe larguée par les rebelles du M23 est de tombée dans la ville de Goma au quartier Mugunga, à en endroit communément appelé « Kisoko », après une autre qui tombée dans la soirée d’hier mardi près de la Route Nationale numéro deux (RN2) Goma-Sake, au niveau de Kasengesi.

Il faut dire que la situation sécuritaire continue d’empirer malgré d’énormes pertes enregistrées par l’ennemi à travers plusieurs bombardements de ses différentes positions. Hier mardi, l’aviation des FARDC a bombardé la position des rebelles à Mburamazi dans le groupement de Bambo en localité de Bugina. Les premières informations en notre possession font état de 2 camions blindés qui ont été neutralisés avec 2 armes lourdes d’appui.

Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici