RDC/Liberté de Presse: Les déceptions de l’ONG JED et les chiffres terrifiants qui accablent le régime de Tshisekedi

0

Dans son rapport annuel publié sur le bilan de la liberté de la presse, l’ONG Journaliste En Danger (JED) a peint un tableau sombre sous le premier mandat du Président Félix Tshisekedi.

Dans ce rapport, cette organisation note que les promesses du chef de l’État notamment à « œuvrer pour le respect des droits fondamentaux, et à sensibiliser les forces de sécurité au respect des droits et libertés des journalistes à exercer leur mission d’information sans crainte des représailles », étaient fallacieuses face aux réalités de l’heure.

Ensuite JED, « Constate qu’aucune action d’envergure n’a été prise, ni sur le plan politique, ni sur le plan judiciaire, ni sur le plan sécuritaire pour rendre plus sûr l’exercice du métier de journaliste, en dépit de l’adoption d’une nouvelle loi sur la presse issue des États généraux de ‘a communication et des médias qui jamais été publié au Journal Officiel, plus de huit mois après sa promulgation par le chef de l’État ».

Pour cette organisation, « les conséquences de ces promesses non tenues de traduisent par les assassinats, les menaces, agressions et arrestations des journalistes ; les fermetures et paillages des médias, enregistrés chaque année depuis son avènement au pouvoir ».

Ainsi JED déplore que durant le premier mandat de Félix Tshisekedi, au-moins 523 cas d’attaques diverses ont été enregistrés par la presse dont 5 journalistes tués, au-moins 160 cas d’arrestations des journalistes et plusieurs autres cas macabres enregistrés.

Ce rapport a été rendu public ce mercredi 01 novembre 2023 à l’occasion de la journée internationale de l’impunité des crimes commis contre les journalistes.

Azarias Mokonzi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici