Goma : "Appeler au boycotte de l'enrôlement quelque soit la Raison, est une violation de la Constitution", Cédric Tumusifu aux Sociétés civiles de Masisi, Rutshuru et Nyiragongo - Tazama RDC
Goma : « Appeler au boycotte de l’enrôlement quelque soit la Raison, est une violation de la Constitution », Cédric Tumusifu aux Sociétés civiles de Masisi, Rutshuru et Nyiragongo

Goma : « Appeler au boycotte de l’enrôlement quelque soit la Raison, est une violation de la Constitution », Cédric Tumusifu aux Sociétés civiles de Masisi, Rutshuru et Nyiragongo

Les opérations d’enrôlement ont été lancées bel et bien au Nord-Kivu et dans autres provinces de la 3 ème aire opérationnelle ce 16 Février 2023, malheureusement avec peu d’engouement dans les différents centres d’inscription.

Plusieurs observateurs pensent que cela serait dû à l’Appel formulé le 10 février dernier à la population par les Sociétés civiles de Masisi, de Rutshuru et Nyiragongo qui, dans leur déclaration, ont conditionné ces opérations par le retour de la paix dans ces entités respectives.

C’est ainsi que, réagissant à cet appel, Cédric Tumusifu, un acteur politique du Nord-Kivu estime que cela constitue une violation grave de la constitution de la RDC a travers la Loi n° 04/009 du 05 juin 2004 portant organisation,
attributions et fonctionnement de la CENI, lui confiant la mission « d’organiser librement et sans interférence les
différentes opérations devant conduire au référendum constitutionnel et
aux élections présidentielle, législatives, municipales et locales ».

« Toutes ces associations qui appellent les citoyens à boycotter l’enrôlement etc, non, aller aux élections c’est un droit et c’est un devoir d’un citoyen, alors pourquoi ils peuvent demander à la population de boycotter ça. Alor moi en tant que éducateur, j’appelle la population à appliquer l’article 8 de la constitution en allant se faire enrôler. Ce qui va précéder qu’il ait la paix, attente entre les dirigeants c’est d’abord s’enrôler parce que en se faisant enrôler les populations vont avoir leurs cartes et c’est au travers cette carte qu’elles seront obligées de se choisir les dirigeants qui vont leur donner cette paix dont elles ont besoin », a-t-il fait savoir.

Il faut dire que la 3 ème aire opérationnelle pour les opérations d’enrôlement regroupe les provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema, Bas-Uelé, Haut- Uelé et Tshopo.

Plus de 4 millions d’électeurs sont attendus au Nord-Kivu où plus de 1000 centres d’identification seront installés alors qu’au Sud-Kivu c’est plus de 3 millions d’électeurs pour un peu plus de 900 centres d’Identification.

Victoire Muliwavyo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *