Alerte sécuritaire de ce dimanche 16 octobre 2022

0

Le quartier Ndosho a été théâtre d’un énième épisode des quarante voleurs la nuit d’hier Samedi 15 à ce dimanche 16 octobre 2022 dans la ville de Goma.
C’est depuis 2h du matin que les habitants de l’avenue Démocratie auraient été plongés dans la terreur par ce célèbre groupe des inciviques, ces derniers sans craindre une probable intervention des agents de l’ordre, auraient visité plusieurs maisons des paisibles habitants de cette partie de la commune de Karisimbi, aux environs de 3h du matin ils auraient même blessé par balle un jeune garçon de 20 ans habitant de l’avenue Kiwanja tout près du complexe scolaire MOYO SAFI, qui a cette même nuit été dépêché à l’hôpital par ses voisins. Au quartier Himbi, il y a eu vol dans trois maisons d’une même parcelle dans l’avenue de Goma entre l’église Antiokia et l’école Maman Sophie, il y a eu résistance des habitants et un bandit aurait été blessé a alerté Mutete Mwenyemali chef de quartier qui indique tout de même être à la recherche de ce bandit blessé qui lors de sa fuite aurait pris la direction des avenues de la paix, Musée et Alindi.
Et puis, plus de 120 jours après l’occupation de plusieurs localités du groupement Jomba dont la cité de Bunagana par les rebelles du M23, l’Inspool et le sous proved de Rutshuru appellent les enfants déplacés de guerre du M23 à reprendre le chemin de l’école dès demain lundi. Les sites rendus disponibles pour accueillir ces enfants sont l’institut Rutshuru et l’école primaire katoro pour les déplacés se trouvant dans le camp de Rwassa.

Dans la province du Sud-Kivu à Minova territoire de Kalehe, un cas de justice populaire a été signalé aux environs de 3h du matin lorsqu’un présumé voleur aurait été surpris par les habitants du quartier Karubanda après avoir volé dans une maison d’habitation sur avenue Kalere, sans attendre car pleins de colère, ces habitants l’ont lapidé avant d’abandonner son corps sur la route, un corps qui quelques instants plus tard a été brûlé par les jeunes.
Il y a deux jours, le président du cadre de concertation de la société civile du territoire de Kalehe Monsieur Delphin BIRIMBI, présentait un rapport sécuritaire hebdomadaire sombre, faisant état de 5 personnes assassinées par des bandits assimilés aux miliciens maï-maï en l’espace de 9 jours dans ce territoire.

La Rédaction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici