Échauffourées ce mercredi après la mort d'un chauffeur mardi, évolution de la situation - Tazama RDC
Échauffourées ce mercredi après la mort d’un chauffeur mardi, évolution de la situation

Échauffourées ce mercredi après la mort d’un chauffeur mardi, évolution de la situation

Guillain Amisi, la vingtaine est un chauffeur de voiture en ville de Goma. Hier vers 14h, il est arrêté par la police qui fait le bouclage à la bifurcation entrée port et entrée cour d’appel du Nord-Kivu. Une mésentente s’observe dans la conversation et le chauffeur tente de rallumer sa voiture, le policier lui loge une balle. Une information déjà virale dans la ville qui installe une psychose et les éléments de la Police de Circulation Routière disparaissent la population de la ville, laissant derrière eux des embouteillages monstres au niveau du Rond point Instigo, TMK, Afia Bora et entrée Président.

En cette matinée, difficile de savoir l’évolution minutes par minutes mais depuis près de 6h, des jeunes ont brûlé de pneus à la porte de l’Université de Goma. Autour de 7h, c’était le tour des jeunes de l’entrée président de faire pareil en jettant des pierres sur la chaussée pour bloquer le passage des véhicules et motos.

On signale d’autres activités pareilles sur d’autres points chauds de la ville comme Office de route.

Le quartier Majengo qui est le bastion de plusieurs manifestations est calme jusqu’autour de 8h50. Aucune activité de marche ou de manifestation s’y observe mais les commerces restent fermés sur la grand route de ce quartier.

Il faut souligner qu’un bouclage qui a commencé le lundi dernier à été décrété par le gouverneur militaire pour contrôler les documents des conducteurs dans la capitale provinciale.

A suivre …

Akilimali Saleh Chomachoma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *