Mort du Général Tshinkobo : L’option d’un empoisonnement confirmée, un officier présumé auteur aux arrêts

0

Le Feu Général Ghislain Tshinkobo, alors commandant de la 34 ème région militaire au Nord-Kivu décédé il y’a un mois à Goma était décédé de suite d’un « empoisonnement » confirme une autopsie faite par un Médecin d’Etat de l’hôpital Général de Panzi au Sud-Kivu.

En effet, Il s’agit là des résultats des analyses toxicologiques faites « de l’évaporation après extraction suivie d’une concentration au bain mariée avec une chromatographie sur couche mince phase mobile Hcl 3M et N-butamol proportion 1/3 avec comme produits de références des alcaloïdes, de barbituriques, des imipramines et des phénothiazines dérivées comme extrêmement toxiques ceci après spottage en double bande » rapporte ce rapport de l’autopsie dont tazamardc.net s’est procuré copie ce mardi 20 septembre 2022.

« Après autopsie médicale, nous avons constaté des lésions suivantes :

  • Une nécrose de la face externe de l’estomac ;
  • Une réaction inflammatoire à la face interne de l’estomac se manifestant par une rougeur de la muqueuse gastrique.
  • Une coloration à type de brûlure prenant les deux tiers de la face interne de l’estomac et se présentant sous forme de (peau de Léopard).
  • Un gros foie ;
  • Des urines d’aspect chyleux et concentrées, a écrit le Docteur Désiré Alumeti, Médecin d’État à l’HGR de Panzi.

Suite à cette confirmation, la Cour militaire du Nord-Kivu a été saisie par la 34e région militaire qui accuse l’un de ses officiers d’avoir commandité la mort du général Tshinkobo Ghislain.

Dans une lettre adressée à l’auditeur militaire supérieur près la Cour militaire du Nord-Kivu, le colonel Bitongano Jeannot cite nommément le colonel Kahombo Rambo Augustin, chef du bataillon du quartier général de la 34e région militaire.

Il sied de rappeler que le Feu Général Ghislain Tshinkobo a rendu l’âme à seulement un an et demi après sa prise des fonctions à la 34 ème région militaire, le 10 juin 2021. Depuis, son successeur se fait toujours entendre.

Victoire Muliwavyo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici