RDC: Bahati Lukwebo souhaite assister à un processus électoral apaisé en 2023

0

La rentrée parlementaire, pour la session parlementaire de septembre 2022, a eu lieu ce jeudi 15 septembre 2022 en République Démocratique du Congo. A cette occasion, le président de la chambre haute du parlement congolais, le sénateur Modeste Bahati Lukwebo, a abordé plusieurs points d’actualité, dont celui relatif aux préparatifs des élections de 2023.

A en croire nos confrères de sept sur sept, le président du sénat congolais a ainsi invité la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à organiser en 2023 des élections dont les résultats vont refléter la volonté du peuple pour éviter des critiques enregistrées lors des précédentes élections.

« J’invite la Commission électorale nationale indépendante à s’inspirer des critiques récurrentes lors de l’organisation des élections antérieures et des observations y relatives pour parfaire son travail afin d’aboutir aux résultats électoraux qui reflètent la volonté exprimée par le peuple souverain », a-t-il dit dans son discours, note le confrère.

Pour Bahati Lukwebo, la CENI doit tout mettre en œuvre pour que l’après 2023 soit différent des périodes qui ont précédé d’autres élections organisées en RDC.

« Désormais, l’après élection ne peut pas être une période épouvantable pour le peuple congolais », a martelé le président du Sénat.

Au sujet de la nouvelle loi électorale, le « speaker » de la chambre haute du parlement congolais dit être « convaincu qu’elle améliorera l’indépendance, l’efficacité et la neutralité de la CENI et permettra d’éviter les irrégularités maintes fois décriées précédemment ».

Franck Kaky

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici