Goma : Journée très agitée, l’appel à manifester contre la MONUSCO tourne au vinaigre (Constat)

0
Les manifestants brûlant le feu devant le portail de la base centrale de la Monusco à Goma. Photo amateure.

La tension est vive depuis le matin de ce lundi 25 juillet 2022, dans plusieurs coins de la ville de Goma chef-lieu de la Province du Nord-Kivu. À la base, des nouvelles manifestations pour exiger le départ de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation au Congo (MONUSCO) à l’initiative des mouvements citoyens en appui aux actions entamées depuis le samedi 23 juillet 2022 par les femmes qui ont également manifesté pour décrier la complicité de la communauté internationale dans l’insécurité dans l’Est de la RDC.

Déjà aux heures matinales de ce lundi 25 juillet 2022, la situation était tendue dans la ville de Goma.

Après une ronde effectuée par le reporter de Tazama RDC.net il a été constaté la paralysie des activités socio-économiques dans la quasi-totalité de la ville de Goma où jusqu’à 15 heure locale, Boutiques, magasins et quelques marchés n’ont pas ouvert leurs portes comme d’habitude craignant des actes de vandalisme.

Des informations sur terrain, précisent que la plupart des manifestants sont parvenus à pénétrer dans 3 des différentes bases de cette Mission Onusienne et se sont livrer au pillage de plusieurs biens avant de vandaliser et casser ses installations.

A l’intérieur de la base. Photo de tiers.

C’est notamment ses deux bases situées en plein centre ville mais aussi la troisième située au quartier Katindo, connue comme base logistique.

Cette situation a poussé les autorités urbaines a descendre sur terrain et à déployer des éléments de la police qui, jusqu’à 15h de ce même lundi, faisaient face aux jets de projectiles des manifestants dans ces différentes bases précitées.

Notons que cette énième manifestation intervient près de deux semaines après le passage dans l’Est du Président du sénat, Bahati Lukwebo, qui a appelé les congolais à se mobiliser contre cette mission qui, selon lui, avec plus de 20.000 hommes en 20 ans sur terre congolaise, n’a pas su atteindre sa mission de restaurer la Paix à la population congolaise.

Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici