Tension RDC-Rwanda : « Rendons nous utiles et cultivons la paix » (Amani Duniya)

0

Durant cette période de tensions entre la RDC et le Rwanda, les jeunes de la sous région des grands lacs et ceux de toutes les communautés du Nord-Kivu en particulier, doivent boycotter tous les actes de violences, mais plutôt devenir des instruments de paix.

L’appel émane de Amani Duniya Masimango, un des jeunes leaders de Goma et Coordonnateur de COEXI, une organisation qui œuvre dans le decernement des prix d’excellence aux différentes personnalités.

Il fait suite aux messages de haine et de violences qui, depuis un temps sont distillés dans la communauté RD Congolaise de l’Est et même sur les réseaux sociaux.

A en croire cet activiste, ces messages qui incitent à la haine risquent non seulement d’embraser la case de la grand mère vis à vis des différentes communautés de la Province mais aussi et surtout d’exacerber la tension entre population Rwandaise et congolaise jusqu’à consumer tous les efforts de paix déjà mis en place jusqu’à ces jours dans la sous région

« Tout discours de haine et de violence ne passera pas. Nous devons barrer la route aux mauvaises semences parmi nous. Personne n’a le droit d’intenter à la vie d’une autre quelle que soit son opinion ou sa position? Congolais et Rwandais ou Ougandais, n’ont jamais choisi de l’être et de vivre ensemble. C’est l’effet de la nature. Étant donné que nous resterons à jamais collés, les messages d’appel à la haine, violences, stigmatisation,… ne tiendront jamais. Rendons nous utiles et cultivons la paix. Le problème avec le Rwanda ne se réglera jamais dans la rue,c’est une question âprement politique et diplomatique », a déclaré Amani Duniya Masimango.

Notons que les tensions ont ressurgi entre les deux pays à la suite de nouveaux affrontements entre les rebelles du Mouvement du 23 Mars, M23, et l’armée congolaise qui ont déplacé de dizaines de milliers de personnes à l’est du Congo.

La RDC a suspendu les vols de la compagnie aérienne rwandaise sur son territoire et détenu deux soldats rwandais, prétendument capturés au front aux côtés des rebelles du M23, une version que le Rwanda nie, évoquant plutôt un kidnapping de ses officiers. La RDC ne les a libérés qu’après la médiation du président angolais.

Des pourparlers entre les dirigeants des deux pays sont désormais attendus, toujours sous médiation de Joao Laurenco, Président Angolais et Président en exercice de la CIRGL.

Victoire Muliwavyo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici