Nord-Kivu : Les structures de santé sont en carence des stocks du sang depuis la résurgence du M23 (alerte du CPTS)

0

Depuis plus d’un mois maintenant la rébellion du M23 a repris avec les hostilités en territoire de Rutshuru en province du Nord-Kivu. Au-delà des milliers des familles qui sont contraintes de quitter leurs domiciles et d’autres dégâts matériels enregistrés, les blessés deviennent de plus en plus nombreux, ce qui fait augmenter le besoin en sang pour sauver des vies des nécessiteux dans les structures de santé de la province.

C’est ce que révèle Docteure Bwiza Vumiliya Liliane, coordonnatrice du Centre Provincial de Transfusion Sanguine (CPTS) au Nord-Kivu. Au micro de CONGOPROFOND.NET, celle-ci révèle que depuis la reprise des combats, le besoin en sang est en hausse et malheureusement le stock est en souffrance. « Depuis le début de la guerre, on constate que les hôpitaux fond des demandes de manière non régulière », lâche-t-elle.

Docteure Bwiza Vumiliya Liliane laisse attendre que le besoin est vraiment réel sur terrain. Elle assure que sa structure est déjà en mouvement enfin de mobiliser une quantité suffisante pour répondre à ce besoin. «Le besoin en sang est vraiment ressenti dans la communauté en séjour. Nous sommes en train de fournir les efforts pour y répondre, mais nous n’y parvenons pas encore. Nous voulons que la population comprenne ce besoin et que les gens commencent à passer pour donner de leur sang, le besoin est croissant et nous n’avons de quantité suffisante pour couvrir le besoin des hôpitaux en cette période ici », explique-t-elle.

Ainsi, elle invite à la population à prendre conscience de cet état de chose. Selon elle, cette question doit être une préoccupation quotidienne pour tout le monde par ce qu’il n’existe pas d’usine pour le sang humain, encore que les médicaments ne sont toujours pas trouvés par les spécialistes. « Vraiment les hôpitaux sont entrain de commander beaucoup des sang. C’est une occasion pour moi de demander aux donneurs de ne pas se fatiguer et à ceux qui n’ont jamais posé cet acte-là de se lancer et commencer à poser cet acte de générosité par ce que le sang ne se produit pas ailleurs que chez un être humain. Le médicament en sang n’a jamais existé, c’est seulement un être humain qui peut donner un peu de son sang pour sauver les autres », Docteure Bwiza Vumiliya Liliane.

Notons que les affrontements entre les rebelles du M23 et les Forces Armées de la République Démocratique du Congo se poursuivent sur terrain. Des sources locales on apprend que les affrontements sont en cours depuis tôt le matin de ce mardi 21 Juin 2022.

Franck Kaky

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici