Rutshuru : Une incursion d’hommes armés fait 1 mort et deux enlèvements à Kanyabushoro

0

Un mort et 2 personnes kidnapées, c’est le bilan de l’incursion des hommes armés dans le village Kanyabushoro, situé dans le groupement Kisigari en territoire de RUTSHURU dans la chefferie de Bwisha à plus de 50 km au nord de GOMA et non loin du Camp militaire de Rumangabo.

D’après un activiste des droits de l’homme dans la région qui nous livre cette nouvelle, le fait s’est passé aux environs de 23h la nuit de ce mardi 10/05/2022.

Ces inciviques, dont l’identité reste à élucider, ont d’abord enlevé le père de famille de la maison dans la quelle ils venaient de faire irruption, ce dernier a résisté à tout enlèvement et s’est vu logé deux balles et mort s’en est suivie sur le champ.

C’est à quelques mètres de la première maison que ceux-ci vont alors parvenir à Kidnapper 2 autres personnes qui sont jusqu’à présent entre les mains de ces bourreaux armés dans une destination inconnue.

« Hier vers 23h, une personne a été tuée et deux autres ont été kidnappées à Kanyabushoro ,c’est dans le groupement kisigari à plus ou moins 50 km de la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu. Nous signalons que le lundi dernier un présumé bandit avait été tué par la population encore toujours à Kanyabushoro . Nous demandons à notre gouvernement provincial ,de pouvoir faire un partenariat avec toutes les maisons de télécommunication pour voir comment dénicher les kidnappeurs et leurs proches », a fait savoir Aimé Mbusa Mukanda.

Par ailleurs, ce défenseur renseigne que dans la matinée du lundi 9/05/2022, un autre présumé bandit a été tué par la population toujours à kanyabusoro quand il s’était échappé des mains de la police.

Inquiété par la montée de cas de Kidnapping, ce activiste des droits de l’homme, revommande ce qui suit :

1: La multiplication d’efforts pour décourager ces systèmes diabolique

2: Une franche collaboration entre le gouvernement et les réseaux de télécommunication mobile pour dénicher les kidnappeurs et leurs proches qui utilisent les téléphones portables pour communiquer et surtout raconner via mobile monnaie.

3: Condamner à peine capitale toute personne impliquer dans ce phénomène.

Victoire Muliwavyo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici