Bunia : Début du procès à flagrance sur le traffic illégal d’armes et munitions de guerre

0
La cour militaire de l’Ituri

Siégeant en chambre foraine à la tribune publique de la ville de Bunia, la cour militaire de l’Ituri a débuté le lundi 25 Avril ses audiences publiques dans l’affaire de détournement et traffic illégal d’armes et munitions de guerres. Ce procès rassemble 15 présumés auteurs et complices de cet acte très décrié au sein de Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), dont 4 femmes et 2 hommes civils et 9 militaires. Parmi eux, on trouve un lieutenant colonel et deux majors.

Dans l’ensemble, ils sont poursuivis pour participation à un mouvement insurrectionnel, vente d’armes et munitions de guerres, la tuerie de 62 personnes au site de déplacés de plaine Savo à Bule, une localité du territoire de Djugu, située à plus de 120 kilomètres au Nord-est de la ville de Bunia.

Cette première audience, consacrée à l’identification des accusés et des charges qui pèsent sur eux, s’est déroulée sous observation du Vice Gouverneur militaire de l’ituri, le Commissaire Divisionnaire Alongaboni Benjamin et du maire de la ville de Bunia Commissaire Supérieur Principal Chabuine wa Mihogo John.

Signalons que la prochaine audience est fixée pour ce mardi 26 Avril.

Sharif Bithum Ali, à Bunia

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici