Révélation des résultats provisoires : Discours marquant du Président Kadima lors de l’élection présidentielle en RDC le 31 décembre 2023

0

C’est ce dimanche 31 décembre, jour magique de la Saint-Sylvestre, qu’a eu lieu la publication des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 20 décembre 2023 par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Prenant la parole pour l’occasion, le président de la CENI en RDC, Denis Kadima, a passé en revue quelques événements vécus depuis le début du processus jusqu’à ce jour.

Dans son allocution, le numéro 1 de la CENI a par exemple vanté le processus électoral en cours, qu’il trouve différent des précédents, notamment ceux de 2006, 2011 et 2018. À ce point, Denis Kadima justifie son propos en soulignant que lors des élections générales, « l’Internet n’a pas été coupé » et que « les citoyens congolais ont vaqué librement à leurs occupations » le jour suivant ces élections, ce qui, selon lui, prouve son caractère pacifique.

Malgré les observations de la majorité des observateurs et témoins lors des élections du 20 décembre dernier, qui ont relevé certaines irrégularités, notamment des cas de fraude où des dispositifs électroniques de vote ont été retrouvés dans des domiciles privés, Denis Kadima a assuré que les experts de son institution, en collaboration avec les membres de la plénière de la CENI, sont à pied d’œuvre pour dénicher tous les fraudeurs afin de les déférer devant la justice.

Le président de la CENI en République Démocratique du Congo a également affirmé la détermination de sa structure à organiser des élections dans des zones instables, notamment dans les territoires de Rutshuru et Masisi au Nord-Kivu, à l’est du pays, et à Kwamouth dans la province de Maindombe, à l’ouest de la RDC. Ici, la condition préalable demeure la restauration de la paix dans ces entités.

Denis Kadima n’a pas non plus omis de saluer la présence en nombre considérable des différents candidats, indépendants ou appartenant à des partis politiques et regroupements lors de ce scrutin. Une valeur ajoutée, se félicite le président de la CENI, qui estime que cela s’est produit en raison de la confiance accordée à son institution par les parties prenantes. Il est peut-être nécessaire de rappeler que le grand absent de ce processus qui touche à sa fin est le Front Commun pour le Congo (FCC) de l’ancien président de la République, Joseph Kabila Kabange.

Florentin Nkurunziza

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici