RDC : La Lucha exige la démission du président de la Ceni

0

Dans une déclaration émise ce mardi 26 décembre 2023, la Lucha a vivement condamné le déroulement des élections en République démocratique du Congo, les qualifiant de « chaotiques ». Malgré une mobilisation citoyenne sans précédent, saluée par la Lucha, les électeurs ont été confrontés à un désordre planifié de la part de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Le vote a débuté avec un retard considérable à travers le pays, et dans plusieurs régions, l’absence des kits électoraux a contraint les électeurs à rentrer chez eux sans voter.

La Lucha souligne également des anomalies dans certaines régions, où les élections ont été reportées, allant à l’encontre des lois électorales du pays. Dans ce contexte, la LUCHA estime que le président de la CENI, Denis Kadima, doit être poursuivi en justice pour amateurisme, incompétence, et entrave au processus électoral. De plus, elle appelle à l’annulation des élections du 20 décembre 2023 par la Cour constitutionnelle si les irrégularités constatées ont compromis l’intégrité du processus électoral dans les circonscriptions concernées.

La Lucha insiste sur l’importance de conséquences pour le chaos électoral du 20 décembre dernier, affirmant que cela doit servir à renforcer la jeune démocratie congolaise. Elle enjoint également la population congolaise à rester vigilante et mobilisée, tant pour garantir la transparence des élections que pour promouvoir une gouvernance générale transparente dans le pays.

Franck Kaky

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici