Guerre du M23: L’opération Spring Bok critiquée par les congolais dès son lancement

0

Dans l’objectif précis de protéger la ville de Goma et la cité de Sake située en territoire de Masisi de l’occupation des rebelles du M23 qui ont repris leur avancée sur plusieurs lignes des fronts, les forces armées de la République Démocratique du Congo et la force de la mission d’observation des nations unies pour la stabilisation du Congo (Monusco), ont annoncé ce vendredi 3 Novembre l’entame de l’opération militaire conjointe dénommée Spring Bok.

Cette annonce a été faite au quartier général de la Monusco à Goma, où lors de sa prise de parole dans la conférence de presse, le général Otav commandant des casques bleus de la Monusco, a révélé que cette mission sera en premier lieu défensive, et qu’elle pourrait devenir offensive si les menaces de la rébellion du M23 s’accentuent sur ces deux entités, notamment Goma et Sake: « La mission de maintien de la paix des nations unies en République Démocratique du Congo (Monusco), est profondément préoccupée par la grande escalade prise par les conflits au Nord-Kivu au cours du mois dernier.Les affrontements entre le M23 et les groupes armés, ont forcé environs 300 mille personnes à fuir leurs maisons, entre temps le M23 progresse vers le sud en direction de Goma et Sake. Voilà pourquoi aujourd’hui, la Monusco et les FARDC lancent les l’opération Spring Bok » a-t-il indiqué.

Une opération, pas la bienvenue pour les Congolais

Quelques heures après le lancement de cette opération, des réactions sont des citoyens congolais sont devenues nombreuses, et presque toutes allant dans le sens du doute des résultats qui pourront surgir de ce Spring Bok.
Pour Jean Mumpunu qui a laissé son commentaire sur notre post sur Tweeter par exemple, cette volonté manifestée par la Monusco, peut en être qualifiée d’hypocrite: « Finalement la monusco a trouvé les armes plus sophistiquées capables de faire face au M23? Que c’est pathetique!! Nous ne sommes pas dûpes, les FARDC vont se battre elles-mêmes, … trop c’est trop! » A-t-il écrit.
Daniel BUZITU est allé dans le même sens en écrivant : « Plus de 20 ans au Congo c’est maintenant qu’ils veulent s’investir aux côtés des FARDC ? Je sais qu’ils ne veulent pas quitter la RDC ».
Nos lecteurs sur Facebook ont aussi été nombreux à commenter cette actualité, tel Patrick BANGAMWABO qui a écrit: « Protégez seulement Goma et Sake. L’argent pour l’achat des autres entités a-t-il déjà été payé ? Très amusant !! Nous observons cette protection ».
La précision de protéger Goma et Sake de l’occupation des rebelles et leurs alliés de l’armée rwandaise, n’a pas laissé beaucoup de mots à Zéphyrin MUSAKA qui a simplement commenté : Distraction ! Bunagana, Rutshuru et Kiwanja, sont dans les oubliettes !! »

Lors de cette annonce de l’opération Spring Bok, le porte-parole de l’armée congolaise au Nord-Kivu le lieutenant Colonel Guillaume NJIKE KAIKO a indiqué qu’en tant que partenaire du gouvernement Congolais, la Monusco ne pouvait pas rester bras croisés, alors que la situation sécuritaire devient du jour au lendemain déplorable à la suite de « l’agression Rwandaise via le M23 », et qu’il était important de conjuguer les efforts.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici