Crépitement des balles à Sake: "Un militaire avec des pièces d'identité Ougandaise tué et plus de 25 cartouches comptabilisées", (Armée) - Tazama RDC
Crépitement des balles à Sake: « Un militaire avec des pièces d’identité Ougandaise tué et plus de 25 cartouches comptabilisées », (Armée)

Crépitement des balles à Sake: « Un militaire avec des pièces d’identité Ougandaise tué et plus de 25 cartouches comptabilisées », (Armée)

Une psychose a gagné le chef de la population de Sake et de ses environs la nuit de vendredi à ce samedi 07 janvier 2023.

À la base, des coups de balles qui ont été entendus pendant plusieurs minutes vers 22 heures locales près de Sake faisant craindre à certains une attaque de l’ennemi sur cette cité du groupement Kamuronza (Masisi, Nord-kivu).

D’après plusieurs sources de la société civile locale, des bandits armés ont pris d’assaut une ferme vers Lutobogo, (un village du groupement Mupfuni Shanga situé à seulement quelques centaines de mètres de Sake) et ont été poursuivis par les FARDC.

Si plusieurs sources ont évoqué des bandits armés inconnus et qui seraient des pillards ( voleurs) des vaches dans la ferme de Rigo près Rutoboko, des sources de la 34 ème région militaire parlent plutôt d’un groupe de 4 militaires Ougandais qui auraient pour mission de déstabiliser la sécurité de la cité de Sake en territoire de Masisi pour monter la population contre son propre armée car ils étaient habillés en tenue de l’armée loyaliste.

Ce constat a été fait l’après midi de ce samedi par le Général Andrés Nyembo, Commandant second en charge de l’administration et de la logistique à la 34ème région, qui, été vite dépêché par son Titulaire dans cette cité située à environ 27 Km, à l’Ouest de Goma pour s’enquérir de la situation.

Sur place, un corps sans vie d’un homme en tenue militaire FARDC portant des pièces d’identité ougandaises a été retrouvé à l’intérieur de la dite ferme avec à son côté une arme à feu de marque AK-47 et deux chargeurs. Outre celà, au moins 25 cartouches ont été également ramassées.

Le Général Andrés Nyembo a lâché que les enquêtes pourront se poursuivre pour élucider le vrai motif de ces coups des balles et les circonstances dans lesquelles la victime a été tuée.

Notons que le corps de la victime a été autorisé à sa levée par le Procureur Général, quelques heures après cette descente de la délégation de la 34 ème région militaire, pour l’heure, la situation est redevenue calme à Sake et ses environs et les activités socio-économiques ont repris à l’accoutumée depuis l’avant midi de ce même samedi 7 Janvier 2023.

Victoire Muliwavyo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *