Alerte sécuritaire de ce dimanche 20 Novembre 2022 - Tazama RDC
Alerte sécuritaire de ce dimanche 20 Novembre 2022

Alerte sécuritaire de ce dimanche 20 Novembre 2022

Dans la soirée d’hier samedi 19 Novembre au quartier Mugunga dans la commune de Karisimbi en ville de Goma, un homme qui serait enseignant de l’école secondaire a été cible d’un bandit armé qui lui a tiré dessus au niveau du Rond-point CCLK pendant qu’il achetait des médicaments dans une officine pharmaceutique.
Les témoins de cet événement malheureux ont précisé que l’auteur du crime était habillé en tenue militaire des FARDC, celui-ci a réussi à s’évaporer dans la nature lorsque les habitants essayaient de l’attraper. La victime a été acheminée à l’hôpital Bethesda de Kyeshero.
Dans la commune d’en face (celle de Goma), un corps sans vie d’une femme vient d’être retrouvé ce matin du dimanche par les jeunes qui faisaient le marathon au quartier Katindo près du triangle dit Olive Lembe sur la rie dénommée Eugène SERUFULI.
Ce corps a été laissé nu par les bourreaux de la pauvre femme, avec juste une soutien gorge.
Aucune identification de la victime n’a été faite jusqu’à l’heure où nous rédigeons cet article.

Dans le territoire de Rutshuru l’on signale depuis le matin d’hier des mouvements des rebelles du M23 qui abandonnent leurs différentes positions prenant la direction de Bunagana, le groupement de Rugari a déjà été abandonné à 80% par ces derniers ; mais ce matin à Kiwanja et Rutshuru centre les habitants parlent d’augmentation des effectifs, visiblement ceux qui quittent d’autres positions pour se joindre aux leurs avant de rentrer d’où ils étaient venus. Ces mouvements interviennent après l’accord signé par le président Rwandais Paul Kagame de retirer ses troupes (du M23) de toutes les positions qu’elles occupaient dans la province du Nord-Kivu, l’une des conditions qui étaient fixées par le gouvernement congolais avant d’entamer le processus de dialogue avec les groupes armés, un processus prévu à Nairobi dès demain lundi 21 Novembre.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *