Nord-Kivu : Nette amélioration de la sécurité alimentaire dans des ménages (Rapport d’enquête)

0

Dans un atelier de restitution des résultats de l’enquête « Emergency Food Security Assessment » organisé à Goma ce vendredi 21 octobre, le SNSA (réalisateur de l’enquête) en partenariat avec PRONAUT, a présenté un résultat plutôt inquiétant de l’insécurité alimentaire dans des ménages en province du Nord-Kivu, mais qui redonne de l’espoir par rapport aux deux année précédentes. Cependant le territoire de Lubero a lui enregistré une augmentation de l’insécurité alimentaire nous a précisé Jean KENDAKENDA superviseur de l’enquête dans ce territoire pour le compte du service national des statistiques agricoles : « L’insécurité alimentaire a augmenté dans le territoire de Lubero cette année à cause du déplacement des personnes fuyant la guerre du M23 dans le territoire de Rutshuru, et celle des ADF à Beni et en Ituri. Les personnes les plus victimes sont les déplacés de guerre, les femmes veuves et les enfants orphelins. »

Pour Wilfred NKWAMBI Chef de bureau du programme alimentaire mondial (PAM/Goma qui a financé ces études), le chemin à parcourir reste long pour arriver à résoudre ce problème d’insécurité alimentaire dans la province du Nord-Kivu: « Pour arriver à apporter notre aide, nous devrions d’abord savoir le nombre des personnes qui en ont besoin, voilà le pourquoi de ces enquêtes qui nous diront également dans quelle région concentrer le plus d’efforts » a-t-il conclu.

Au Nord-Kivu, la proportion des menages souffrant de l’insécurité alimentaire globale serait passée de de 67% en 2020 à 56% en 2021 et à 48% en 2022. Il en est de même de la prévalence de l’insécurité alimentaire sévère qui aura baissé de 30% en 2020 à 17% en 2021 et 13% en 2022.

Vital Matafula

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici