Nord Kivu: Accusés d’avoir occasionné la chute de bunagana, deux officiers des FARDC comparaissent devant la justice

0

Deux officiers des forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) qui dirigeaient les opérations militaires en juillet 2022 contre les rebelles du m23 dans le territoire de rutshuru au nord Kivu dans l’Est de la RDC sont traînés en justice. Le ministère public les accusent d’avoir contribué a la chute de bunagana en abandonnant les armes, munitions mais également certains véhicules de l’armée congolaise aux mains des rebelles du m23.

Trois motifs sont portés contre les colonels Lobo Kamughanda et Diadia Wa Diadia Jean-marie, notamment  » la fuite devant l’ennemi, la violation des consignes mais également le détournement de deniers publics »

Pour des raisons de santé, les avocats de ces deux officiers, au cour de la deuxième audience leurs avocats, ont sollicité une liberté provisoire mais, sans succès.

Au cours de cette même audience, le ministère public a indiqué que ces officiers risquent la peine capitale suite aux accusations portées contre eux.

Pour rappel, c’est depuis le mois de juillet 2022 que la cité frontalière de Bunagana est sous contrôle des rebelles du m23 soutenus par le Rwanda voisin.

Signalons que la troisième audience de ces deux officiers est prévu pour ce 19 octobre 2022 à l’auditorat militaire du nord Kivu où ils sont détenus pour l’instant.

Anselme syangoma

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici