Nord-Kivu : « Nos FARDC doivent absolument monter en puissance et devenir une armée dissuasive si nous voulons imposer la paix ici », (Hon. Josué Mufula)

0

Arrivé dans la ville de Goma, sa base électorale, ce mardi 16 août 2022 après un moment de séjour en Belgique, le député national Josué Mufula insiste sur la loi de programmation militaire en République Démocratique du Congo.
A sa descente d’avion, cet élu de Goma a insisté sur la loi de la programmation militaire au sein de l’Assemblée nationale, la seule loi qui, selon lui, sans motif valable reste bloquée dans le tiroir du gouvernement congolais.

A en croire Josué Mufula, la loi sur la programmation militaire va donner des moyens aux militaires FARDC. « J’ai toujours insisté sur la loi de programmation militaire. Cette loi qui était dans le tiroir du gouvernement. Avec la loi d’habilitation, l’ on a intégré cette matière là dans les initiatives qui seront prises à notre absence et je crois que cette une loi pourra finalement donner assez des moyens à nos FARDC parce que sans les moyens il sera difficile de réaliser des résultats escomptés. Je pense que cela relève de la responsabilité du gouvernement. De mon côté étant député et surtout membre de la commission Défenses et Sécurité, les questions de sécurité me préoccupent et nos FARDC doivent absolument monter en puissance et devenir une armée dissuasive si nous voulons imposer la paix ici« , a-t-il déclaré.

Josué Mufula qui est aussi membre de la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale, pense que les forces armées de la RDC doivent monter en puissance et devenir une armée décisive. Cet élu national est également revenu sur ses propositions de lois visant à faire augmenter la capacité militaire des FARDC.

« J’ai proposé notamment la modification de la loi portant Organisation et Fonctionnement des FARDC qui devrait supprimer les chevauchements qui sont entre les deux chaînes de commandement, revenir sur une seule chaîne de commandement qui combine à la fois la mise en œuvre et la mise en condition. J’ai proposé également la modification de la loi portant statut du militaire pour qui il ait certains avantages liés à la profession, aux métiers sous les drapeaux. je vous jure tant qu’on ne prendra pas compte ces deux lois là, nous continuerons à patauger et il n’aura jamais une solution par rapport à cette insécurité« , a-t-il ajouté.

Signalons que profitant de cette occasion, le député national Josué Mufula a également présenté ses condoléances aux familles éplorées lors des dernières manifestations contre la MONUSCO. Il annonce aussi une série d’activités pour ce dernier virage des vacances parlementaires, dont la visite et le suivi des sinistrés du volcan Nyiragongo et les déplacés de la guerre du M23.

Franck Kaky

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici