Journée de lutte contre le VIH/SIDA: le Nord-Kivu témoigne de l’augmentation des cas

0

Chaque 1er décembre, le monde entier célèbre la journée de la lutte contre le VIH/SIDA, une journée commémorée dans le cadre des manifestations de soutien aux personnes vivant avec le VIH, pour ainsi se rappeler des victimes de maladies liées au SIDA partout dans le monde. Au cours de cette journée, plusieurs cérémonies sont organisées pour la même circonstance.
Au Nord-Kivu, une province de l’est de la République Démocratique du Congo secouée par l’activisme des groupes armés, cette journée a été célébrée dans un contexte particulier. Les activités prévues pour la cause ont été orientées vers les différents sites des déplacés, où les organisations humanitaires alertent sur la recrudescence des cas de viol.

Pour Marcel Ajabu, coordonateur du groupe d’accompagnement des malades grands y compris le VIH/SIDA en ville de Goma, la situation des déplacés est inquiétante vu la hausse du taux de contamination du VIH. Pour lui, pour que la lutte contre cette maladie soit efficace, il faut aussi que les communautés locales évitent de stigmatiser les personnes vivant avec le VIH. Il précise que son organisation a eu à mener des activités de sensibilisation pour des résultats palpables dans la lutte contre le VIH/SIDA dans différents camps des déplacés: « Nous avons eu à organiser certaines activités avec l’appui de l’ONUSIDA dans quelques sites de déplacés. Nous y avons mené 3 campagnes de sensibilisation et de dépistage du VIH. Nous avons enregistré les taux de prévalence qui sont très élevés. Par exemple à Bulengo, sur 553 personnes qui avaient été dépistées au VIH, nous y avons enregistré 17 cas séropositifs, soit une prévalence de 3% qui est au delà de la moyenne nationale qui est à 1.2%. Sur l’ensemble des activités de dépistage, il y a 36 personnes qui étaient séropositives. Nous les avons tous orienté dans des structures des soins pour renouveler leur traitement », a fait savoir notre source.

Par contre pour le gouverneur intérimaire de la province du Nord-Kivu qui a présidé la cérémonie de ce jour, intégrer dans la lutte contre le VIH/SIDA dans la réponse humanitaire, serait une façon efficace et durable de résoudre ce problème. Dans son message aux participants, le numéro 1 de la province a appelé à un éveil de conscience de tout un chacun pour éradiquer le VIH/SIDA en province d’une manière générale, et dans les sites des déplacés en particulier. « C’est dans mes responsabilités en tant qu’autorité provinciale, d’éveiller notre conscience collective pour intégrer le VIH/SIDA en toute réponse humanitaire. Faute de quoi, on créerait un bastion de propagation du VIH dans ces différents sites des déplacés, et surtout que les facteurs favorisant sont tous au maximum dans les sites », a soutenu le général major Peter Chirimwami Nkuba.

Au Nord-Kivu, le Programme National Multisectoriel de Lutte contre le Sida (PNMLS) avance les chiffres allant à plus de 24 mille personnes vivant avec le VIH. Une augmentation des cas par rapport à l’année dernière, où il avait enregistré 21.586 cas des PVV sous les antirétroviraux. Pour cette année, le thème choisi au niveau mondial est « Confier le leadership aux communautés ».

Florentin Nkurunziza

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici