Annonce des nouvelles manifestations à Goma: Le maire de la ville s’exprime

0

Certaines organisations citoyennes et groupes de pression de la ville de Goma appelent à une journée ville morte ce mercredi 13 Septembre 2023 sur toute l’etendu de la République Démocratique du Congo.

Dans des tracts qui circulent à Goma particulièrement, ces derniers disent vouloir à travers cette journée sans activité, réclamer la libération des survivants du carnage du 30 Août 2023 à Goma, et exiger au Président de la République de décréter un deuil national.

Cet appel intervient quelques jours après l’arrestation de plus de 100 congolais et déférés devant le tribunal militaire, plus de 50 blessés pris en charge dans différentes structures sanitaires de la ville et plus de 50 morts, après l’attaque des installations de la secte wazalendo dont leur temple et la station de leur radio, par les militaires des Forces Armées de la RDC, qui voulaient empêcher une manifestation contre la présence des casques bleus des Nations-Unies dans la province du Nord-Kivu.

Saisi d’une éventuelle journée ville morte, le maire de Goma a dans un communiqué rendu public ce 12 septembre, estimé qu’une manifestation qui survient en ce moment précis, ne peut être que l’oeuvre de l’ennemi qui vise à brouiller les enquêtes et créer le chaos dans la ville. Le Commissaire Principal KAPEND KAMAND Faustin rappelle aux organisateurs que le pouvoir public est engagé à établir la responsabilité penale de tout un chacun dans les évènements du 30 Août 2023, et réparer les préjudices.

Laurence Muhira

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici